Dernière mise à jour le 17 avril 2024

FORMATION INITIALE DEVENIR SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

N° habilitation INRS : en coursSST-EMPATHO-FR

14 heures / 2 journées (consécutives ou non)

Prix de la formation sur devis

Contenu de la formation Élaboré d’après le référentiel INRS (V8. 01/2021) Présentation de la formation et de son organisation La formation inclut la pratique des gestes sur l’adulte, mais aussi sur l’enfant et le nourrisson.

Flexible

2 à 4 semaines 100% en ligne
Connexion 24/7

Certifiante

Toutes nos formations délivrent
une certification .

Tutorée

Vous êtes accompagné tout au long de votre formation, grâce aux outils de communication mis en place: Messagerie, Forum,Visio conférence.

Mobile

Nos formations sont accessibles
sur tous vos appareils

Objectifs

Identifier les compétences acquises dans le parcours professionnel. 

    Repérer dans le parcours ce qui fait sens et l’identité professionnelle. 

Connaître les valeurs, les goûts, les centres d’intérêt.

     Déterminer des hypothèses de pistes professionnelles ou projets professionnels. 

Identifier pour chaque projet professionnel, les étapes de développement.

     Examiner les moyens à mettre en œuvre : formation, VAE (validation des acquis de l’expérience), modalités de reconnaissance.   

 

Élaborer des stratégies permettant d’atteindre les objectifs professionnels.

      Définir un plan d’actions à court terme (moins d’un an) et moyen terme (3 ans).

       Réaliser la synthèse en co-écriture partagée.

Points forts

Des outils d’apprentissage de nouvelle génération autodiagnostic, grilles d’analyse de ses compétence.

 Apprendre de façon ludique, fini les gros pavés de texte.

 Chacun travaille sur son projet professionnel à son rythme avec le feedback du
consultant.

Une formation crée spécifiquement pour l’apprentissage en ligne

Formez vous en ligne sans la contrainte du présentiel. Vous commencer et reprenez votre formation quand vous le souhaitez durant 4 semaine

Des activités concrètes

Des activités de fin de séquence qui vous permettent de vous exercer et de mettre en pratique vos acquis à travers de cas réels ou de cas proposés

Un accompagnement conçu pour répondre à vos questions pratiques

Un accompagnement conçu pour répondre à vos questions. Plusieurs moyens de communication seront à votre disposition. Vous n’êtes jamais seul(e)

De nombreux outils

Des outils mis à votre disposition qui vous permettrons d’apprendre facilement en ligne.

Pré-requis?

Aucun pré-requis

Public

Tout public

Matériel nécessaire

Avoir un ordinateur ou un smartphone ou une tablette et une connexion internet

Programme

Parcours balisé pour une progression assurée.

 

Que dit la règlementation ?

 

Qui doit disposer de Secouriste ?

L’article R. 4224-15 du Code du travail (voir Réglementation ci-dessous) fait mention d’ateliers, de chantiers où sont accomplis des « travaux dangereux » ! Cependant aucune liste de travaux dangereux ne fait référence à cet article. Par ailleurs il existe dans le code du travail des listes de travaux dangereux ou similaires mais qui s’appliquent à d’autres articles.

De toute façon, l’obligation est faite à l’employeur de porter les premiers secours en attendant les secours d’urgence spécialisés. Et, cette obligation semble être ignorée par de très nombreuses petites et moyennes entreprises.

Pour répondre à cette exigence, la Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés ( CNAM-TS ) a mis en place avec le concours de l’Institut National de Recherche et Sécurité ( INRS ) une formation de secouriste spécifique aux risques du travail, prévoyant en plus des gestes de survie une véritable formation à la prévention des risques professionnels, appelée formation Sauveteur-Secouriste du Travail dite « formation SST ».

 

La réglementation concernée : le Code du Travail

 

Article R4224-15 :

Un membre du personnel reçoit la formation de secouriste nécessaire pour donner les premiers secours en cas d’urgence dans :

  1. Chaque atelier où sont accomplis des travaux dangereux ;
  2. Chaque chantier employant vingt travailleurs au moins pendant plus de quinze jours où sont réalisés des travaux dangereux. Les travailleurs ainsi formés ne peuvent remplacer les infirmiers.

 

Article R4224-16 :

En l’absence d’infirmiers, ou lorsque leur nombre ne permet pas d’assurer une présence permanente, l’employeur prend, après avis du médecin du travail, les mesures nécessaires pour assurer les premiers secours aux accidentés et aux malades. Ces mesures qui sont prises en liaison notamment avec les services de secours d’urgence extérieurs à l’entreprise sont adaptées à la nature des risques. Ces mesures sont consignées dans un document tenu à la disposition de l’inspecteur du travail.

 

Article R4624-3 :

Le médecin du travail est associé :

  1. A l’étude de toute nouvelle technique de production ;
  2. A la formation à la sécurité prévue à l’article L.4141-2 et à celle des secouristes.

 

Article R4141-17 :

La formation à la sécurité sur les dispositions à prendre en cas d’accident ou de sinistre a pour objet de préparer le travailleur à la conduite à tenir lorsqu’une personne est victime d’un accident ou d’une intoxication sur les lieux du travail.

Mais le code du travail impose aussi à l’employeur des obligations générales de sécurité. Parmi celles-ci il y a l’évaluation des risques et la transcription de cette évaluation dans un document unique :

 

Article L4121-3

L’employeur, compte tenu de la nature des activités de l’établissement, évalue les risques pour la santé et la sécurité des travailleurs, y compris dans le choix des procédés de fabrication, des équipements de travail, des substances ou préparations chimiques, dans l’aménagement ou le réaménagement des lieux de travail ou des installations et dans la définition des postes de travail. A la suite de cette évaluation, l’employeur met en oeuvre les actions de prévention ainsi que les méthodes de travail et de production garantissant un meilleur niveau de protection de la santé et de la sécurité des travailleurs. Il intègre ces actions et ces méthodes dans l’ensemble des activités de l’établissement et à tous les niveaux de l’encadrement.

 

Article R4121-1

L’employeur transcrit et met à jour dans un document unique les résultats de l’évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs à laquelle il procède en application de l’article L. 4121-3.

Cette évaluation comporte un inventaire des risques identifiés dans chaque unité de travail de l’entreprise ou de l’établissement.

Les sanctions possibles ?

 

Le code du travail ne prévoit pas de sanctions en cas d’absence de secouriste dans l’entreprise.

Les sanctions sont prises, en vertu de la violation des obligations de sécurité dont fait partie la présence de secouristes en nombre suffisant. L’absence de secouriste est aussi prise en compte par les juges pour évaluer la responsabilité d’un employeur dans la survenue d’un accident.

Il est donc fortement conseillé de posséder des employés formés au secourisme dans ses rangs dès lors que l’activité de l’entreprise représente un danger pour la sécurité, ce qui est le cas dans pratiquement toute activité professionnelle.

1 – OUVERTURE DE LA FORMATION ET  D’ACCUEIL SOUS FORME D’UN ENTRETIEN

  • Identifier le cadre juridique du rôle du SST.
  • Délimiter son champ d’intervention en matière de secours.

  • Mettre en oeuvre les mesures de protection décrites dans le processus d’alerte
    aux populations.
  • Identifier les dangers persistants et repérer les personnes qui pourraient y être exposées.
  • Supprimer ou isoler le danger persistant, ou soustraire la victime au danger
    persistantsans s’exposer soi-même
  • Rechercher, suivant un ordre déterminé, la présence d’un (ou plusieurs) des
    signesindiquant que la vie de la victime est immédiatement menacée.
  • Reconnaître les autres signes affectant la victime.
  • Prioriser les actions à réaliser en fonction des signes décelés et du résultat à atteindre

     

  • Définir les différents éléments du message d’alerte.
  • Identifier qui alerter en fonction de l’organisation des secours dans l’entreprise
  • Faire alerter par la personne la plus apte ou alerter soi-même.
 
  • Choisir à l’issue de l’examen l’action ou les actions à effectuer.
  • Réaliser l’action ou les actions choisie(s) en respectant la conduite à tenir indiquée dans le guide des données techniques.
  • Surveiller, jusqu’à la prise en charge de la victime par les secours spécialisés, l’amélioration ou l’aggravation de son état et adapter sa conduite si besoin
  • S’approprier les enjeux de la prévention pour en situer l’importance dans
    son entreprise.
  • Se positionner comme un des acteurs de la prévention dans son entreprise
  • Repérer des dangers et informer les personnes qui pourraient y être exposées.
  • Déterminer des risques et leurs dommages potentiels
  • Supprimer ou à défaut réduire les risques sur lesquels il est possible d’agir directement.
  • Transmettre aux personnes en charge de la prévention les éléments liés à toute
    situation dangereuse repérée.
  • Proposer, si possible, des pistes d’amélioration.
  • Une grille de certification est
    spécialement dédiée aux épreuves
    certificatives.
  • Les critères d’évaluation
    utilisés pour cette validation sont ceux
    définis par l’INRS dans le référentiel
    de certification des acteurs SST.
  • Seuls les candidats qui ont suivi l’intégralité
    de la formation et validé la totalité des
    domaines de compétences du dispositif
    peuvent prétendre à l’obtention
    du certificat d’acteur SST.

 

 

 

 

Certificat de réussite

Valorisez vos compétences

FORMATION Maintenir et actualiser ses compétences de SST

Télécharger

Send download link to:

J'ai lu et accepté les CGU du site empatho.fr Conditions générales d'utilisation.

0 Reviews

Write a Review